Anesthésie et Césarienne

Quand ? Comment et pourquoi ?

RISQUES

Quel type d’anesthésie pour une césarienne ?

Deux situations à différencier : césarienne programmée ou césarienne en urgence.

Il existe différents types d’anesthésies pour réaliser un accouchement par césarienne. Dans la plupart des cas il s’agira d’une anesthésie loco-régionale comme la péridurale ou une rachianesthésie. Ceci dit, l’anesthésie générale peut être nécessaire lors de situations d’urgences extrêmes ou lorsque l’anesthésie loco-régionale est contre indiquée.

La péridurale, la rachianesthésie ou l'anesthésie générale en dernier recours uniquement.

La rachianesthésie ou la péridurale est sont préférables pour la plupart des accouchements par césarienne, car le bébé est exposé à une quantité plus faible de médicaments et permet à la mère d’assister à la naissance du bébé.

CESARIENNE PREVUE

Césarienne programmée :

Rachianesthésie, péridurale dans certain cas.
La rachianesthésie

Pour la rachianesthésie, un médecin anesthésiste injecte une solution anesthésique dans le liquide céphalo-rachidien, à l’aide d’une aiguille insérée dans le bas du dos. Une fois le médicament administré, l'aiguille est retirée. Le soulagement de la douleur est immédiat et dure entre une heure et demie et trois heures. Vous serez engourdi de l'abdomen jusqu'aux jambes et ne ressentirez aucune douleur. En cas de césarienne longue, une péridurale peut être aussi mise en place pour pouvoir prolonger l'effet de l'anesthésie si besoin.

cesarienne en urgence

Et si une césarienne non prévue était nécessaire ?

Quelquefois pendant le travail une césarienne imprévue doit être réalisée : c’est le cas chez 10 à 15 % des femmes en travail.

Péridurale si elle est déjà en place ou une rachianesthésie.
Anesthésie générale en dernier recours uniquement.
La péridurale permet de réaliser aussi une césarienne.

Si une analgésie péridurale efficace est en place, l’anesthésiste réanimateur privilégiera la réinjection de produits plus puissants dans le cathéter afin de passer du stade d’analgésie à celui d’anesthésie permettant d’éviter l’anesthésie générale. Dans le cas contraire (efficacité jugée insuffisante pendant le travail ou absence de péridurale) une rachianesthésie peut vous être proposée si l’on dispose de suffisamment de temps avant de faire naître l’enfant.

L'anesthésie générale

Il est souhaitable de limiter au maximum le passage des médicaments d’anesthésie dans la circulation fœtale pour éviter l’endormissement de l’enfant. C’est pour cela que la préparation de la chirurgie est réalisée avant l’anesthésie générale de la maman.

En cas d’urgence ou de saignement, une anesthésie générale peut être nécessaire, elle vous plongera dans un état d’inconscience complet. Vous ne serez pas réveillée pour la naissance de votre bébé.  Avec l'anesthésie générale, votre bébé peut être exposé à certains médicaments avant l’accouchement, elle est donc pratiquée le plus tard possible pour écourter la durée d’exposition de votre bébé aux produits anesthésiants.

Quel que soit le mode d’anesthésie, un certain nombre de gestes devra être réalisé rapidement pour sécuriser cette césarienne : administration d’une préparation antiacide pour l’estomac, mise en place d’une sonde vésicale, transfert vers la salle de césarienne, mise en place des différents moniteurs, désinfection de la peau, installation des champs opératoires (draps). Ces moments peuvent vous sembler surprenants. Nous sommes à vos côtés pour vous accompagner dans cette étape. De votre côté, pour participer pleinement et efficacement, pour votre bien-être et celui du bébé, vous pouvez par exemple porter toute votre attention sur votre respiration. Selon le degré d’urgence et les habitudes de l’équipe, votre conjoint pourra vous accompagner.

La césarienne en 10 questions.

Une vidéo simple sur la césarienne.

Présentation en siège, type d'anesthésie, délai de cicatrisation... retour sur les questions fréquentes autour de la césarienne avec le Pr. Jacques Lansac.

Quand a-t-on recours à la césarienne ?

La césarienne est une intervention chirurgicale qui consiste à extraire un nouveau né de l’utérus en réalisant une incision de la paroi abdominale et utérine de la mère.

La césarienne est nécessaire lorsque l’accouchement par voie basse n’est pas envisageable pour des raisons telles que la position du bébé et du placenta ou en raison d’autres risques qui pourraient compromettre la santé de la mère ou du nouveau né.

La décision de réaliser une césarienne est prise en fonction de l’état de santé de la mère et du bébé, dans certains cas elle est prévue et planifiée à l’avance. Dans d’autres, elle est pratiquée lorsque des problèmes inattendus surviennent pendant l’accouchement. On parle alors d’une césarienne d’urgence.

Comment se déroule la césarienne ? 

Dans la plupart des cas, le médecin fait une incision horizontale d'environ 10 à 15 cm de l’abdomen (au niveau du pubis), puis fait une incision de la paroi utérine qui va permettre d’extraire le bébé. Si tout se passe bien, l'intervention dure environ une heure. Le bébé peut généralement être retiré en 10 à 15 minutes, voire plus rapidement en cas d'urgence. Après l'accouchement, l'utérus et les différentes couches de l'abdomen sont soigneusement suturés. Cette suture prend plus de temps que l'accouchement et représente la majeure partie du temps de la procédure.

APRès l'accouchement

Et après l'accouchement ?

L'opération laissera-t-elle une cicatrice ?

Oui, bien qu'à long terme, elle puisse être peu visible, même en bikini, en raison de l'endroit où l'incision est faite et parce que la cicatrice s'efface quelque peu avec le temps. Toutefois, cela varie d'un individu à l'autre. Parfois, au cours de l'opération, une incision verticale est nécessaire au lieu d'une incision horizontale, ce qui laisse une cicatrice plus visible.

La période de convalescence

Votre convalescence sera plus longue que pour un accouchement par voie basse et vous devrez respecter certaines restrictions physiques pendant le processus de guérison qui dure plusieurs semaines (par exemple, ne pas soulever de poids supérieur à celui de votre bébé). Votre médecin discutera avec vous des signes d'infection et des moyens de les prévenir, ainsi que d'autres soins postopératoires.
Pour soulager la douleur dans les jours et les semaines qui suivent l'opération, consultez un médecin anesthésiste formé spécialement à la gestion de la douleur.

RISQUES

Quels sont les risques ?

Comme toute opération chirurgicale, une césarienne comporte certains risques.

Ces complications potentielles sont les suivantes :

-- Infection
-- Perte de sang
-- Caillots de sang dans les jambes, les organes pelviens ou les poumons
-- Blessure des structures environnantes, comme l'intestin ou la vessie
-- Réaction aux médicaments ou à l’anesthésie

Information Accouchement & Grossesse
ANESTHÉSIE ET GROSSESSE

Livret d'information à télécharger.

Edité par le du groupe des anesthésistes - réanimateur spécialisé en obstétrique.

Télécharger mon livret
Source information non exclusive : CARO - SOCIETE FRANCAISE D'ANESTHESIE & REANIMATION